La Boucherie Littéraire - Splendeur du western - Rouge profond - La Boucherie Littéraire


Raccourci :


Splendeur du western

Splendeur du western

 Note de l'éditeur

 

Explorant le genre à partir du territoire états-unien qui l’a vu naître, se développer et s’universaliser, Suzannne Liandrat-Guigues et Jean-Louis Leutrat décrivent les traits dominants et les particularités moins visibles du western, tout ce qui lui confère sa splendeur, passée, présente et à venir. Il s’agit bien d’envisager le western au cinéma et à la télévision de ses débuts à ses réalisations plus récentes, de Riders of the Purple Sage (1925) à Broken Trail (2006).

 

Splendeur du western ouvre trois pistes dans un territoire moins balisé qu’il n’y paraît.

 

La première emprunte les sentiers battus du genre (son origine, ses histoires) mais fait découvrir des alliances trop peu évoquées : alliances du western avec la littérature, la peinture et, surtout, la musique ; alliances aussi avec le merveilleux, le “crépusculaire”, le comique…

La deuxième piste relie deux chefs-d’œuvre, splendides repères dans l’histoire du cinéma : La Rivière rouge, d’Howard Hawks, et La Prisonnière du désert, de John Ford.

La dernière, traversée par les tumbleweeds roulant au vent, propose un parcours libre à travers des films, des motifs, des figures du western. Du mythe de l’Ouest aux représentations des Indiens, de Roy Rogers au Nouveau Monde, de Fritz Lang à Danse avec les loups, de John Wayne à Robert Duvall, sans oublier Sam Peckinpah, Clint Eastwood, Jacques Tourneur, Robert Aldrich, les séries Into the West et Deadwood, le western féminin…

 

Le western dans toute sa splendeur ne peut pas se passer d’images. Plus de sept cents visuels accompagnent le texte et pas moins de sept cents films sont évoqués.

 

Les auteurs

 

Suzanne Liandrat-Guigues est rofesseur d’études cinématographiques à l’université Charles-de-Gaulle (Lille-III), elle a publié plusieurs ouvrages sur le cinéma parmi lesquels on peut compter des essais consacrés à Jacques Rivette et à Luchino Visconti, dont elle est une spécialiste renommée. Elle a cosigné avec Jean-Louis Leutrat, en 2006, un ouvrage sur Alain Resnais qui fait autorité. Elle explore régulièrement l’univers du western, en particulier les films d’Howard Hawks et de John Ford.

 

Jean-Louis Leutrat est professeur de littérature, d’esthétique et d’histoire du cinéma à l’université Paris III-Sorbonne Nouvelle, il est l’auteur de nombreux livres de référence sur la littérature et le cinéma portant, entre autres, sur Julien Gracq, sur le fantastique et le western, genre dont il est depuis de nombreuses années considéré comme le meilleur spécialiste en France. Il a également fait paraître, avec Suzanne Liandrat-Guigues, une trilogie portant sur Jean-Luc Godard, Jean-Daniel Pollet et Alain Resnais.

 

Splendeur du western, de Suzanne Liandrat-Guigues et Jean-Louis Leutrat, vient de recevoir le Prix Littéraire de la critique de cinéma 2008 dans la sélection "Meilleur album sur le cinéma".

 

Rappelons que Rouge Profond a été distingué en 2003 en recevant le Prix du Meilleur livre français sur le cinéma pour 26 secondes. L'Amérique éclaboussée.

 

Splendeur du western, Suzanne Liandrat-Guigues et Jean-Louis Leutrat, collection Raccords. 240 pages, 715 images noir & blanc et couleur, 21,5 x 26 cm, octobre 2007, 32 euros.

La preuve par neuf.  Trois trios : Teddy Wilson, Duke Ellington, Ahmad Jamal

Rouge profond : catalogue - edition

La Boucherie Littéraire © 2008 Splendeur du western - Rouge profond - La Boucherie Littéraire - web design