La Boucherie Littéraire - Les miroirs. Anthologie de nouvelles - Les Fondeurs de briques  - La Boucherie Littéraire


Raccourci :


Les miroirs. Anthologie de nouvelles

Les miroirs. Anthologie de nouvelles

Note de l’éditeur

Pour la première fois en français, une anthologie des meilleures nouvelles d'un écrivain mexicain majeur du XXe siècle.

L'anthologie est composée de 14 nouvelles parmi les 34 textes qu'Inés Arredondo a publiés dans trois recueils (La señal, Mexico, Era, 1965 ; Río subterráneo, Mexico, Joaquín Mortiz, 1979 {prix Xavier Villaurrutia 1979} ; Los Espejos, Mexico, Joaquín Mortiz/Planeta, 1988). Liste : Été, Le Coing, Le Signe, Berceuse, La Sunamite, Mariana, Les Paroles silencieuses, L'Orpheline, Note gothique, Rivière souterraine, À Londres, Les Miroirs, Ce qu'on ne comprend pas, Ombre parmi les ombres.

Cette anthologie de nouvelles est basée sur celle établie et publiée en Espagne en 2007 (Las palabras silenciosas, Algaida Literaria) à l'initiative de l'écrivain mexicain Eloy Urroz (un roman traduit chez Actes Sud en 2005, La Raie manta ; membre de la génération du crack, mouvement littéraire comptant Jorge Volpi et Ignacio Padilla). Il a rédigé une nouvelle préface pour l'édition française. Le Fondo de Cultura Económica de Mexico prépare une réédition de ses œuvres pour 2009. Ce titre est le sixième de notre collection autour du Mexique, Calaveras.
Cette publication est soutenue par l'aide à la traduction du centre national du Livre. Marianne Millon est la traductrice de Taibo II, Somoza, Wendy Guerra...


L’auteur

Inés Arredondo (1928-1989) est, à l'égale de Juan Rulfo, l'une des plus remarquables nouvellistes mexicaines. Elle appartient à ce que l'on appelle la "génération du demi-siècle" (Juan García Ponce, Sergio Pitol…) qui permit au Mexique de s'ouvrir sur l'étranger alors que la littérature nationaliste était encore toute-puissante. Elle aborda des thèmes que ne traitait pas la littérature mexicaine d'alors, l'inceste (même fantasmé, comme dans Été), l'homosexualité, la trahison, la démence, le triangle amoureux (Le Coing), la rancœur entre parents et enfants, l'hypocrisie sociale, le sacrifice (La Sunamite). Les rares instants de bonheur ou de plaisir que peuvent vivre les personnages se paient par la conscience du prix à payer, le poids du destin. Dans une veine proche des œuvres de Georges Bataille, les récits d'Inés Arredondo montrent une fascination pour les phénomènes pervers et les personnages torturés. à travers les méandres de son style naît chez le lecteur un doux malaise…

Les miroirs. Anthologie de nouvelles, Inés Arredondo, traduit de l’espagnol (Mexique) par Marianne Million, collection Calaveras. 224 pages, 20,5 x 13,5 cm, février 2009, 19,5 euros.

Sous vide

Les Fondeurs de briques : catalogue - edition

La Boucherie Littéraire © 2008 Les miroirs. Anthologie de nouvelles - Les Fondeurs de briques - La Boucherie Littéraire - web design