La Boucherie Littéraire - Weather Report. Une histoire du jazz électrique - Le Mot et  le reste  - La Boucherie Littéraire


Raccourci :


Weather Report. Une histoire du jazz électrique

Weather Report. Une histoire du jazz électrique

Note de l'éditeur

 

Weather Report doit sa popularité à une créativité hors du commun tout au long de ses années d’existence de 1971 à 1986 ainsi qu’à la révélation de jeunes virtuoses : Miroslav Vitous, Alphonso Johnson, Chester Thompson, Alex Acuna, Jaco Pastorius, Peter Erskine, Omar Hakim, Victor Bailey, Mino Cinelu… Une époque fondamentale dans l’évolution du jazz électrique qui conduira à l’impulsion de la world music et à des bouleversements dans la pratique instrumentale compte tenu de l’ampleur innovatrice du jeu de Zawinul et de Shorter : deux pionniers dans leurs domaines respectifs. Ce livre retrace l’épopée de ces deux musiciens, depuis les années trente, leur parcours initiatique et les envolées des années soixante, puis, enfin la création et le parcours frénétique de Weather Report dans la mouvance électrique aux côtés du Return To Forever, des Headhunters, du Mahavishnu Orchestra, de Lifetime, plus tard de Steps Ahead, de leurs compagnons de route, Chick Corea, John McLaughlin, Carlos Santana, Herbie Hancock… des premiers synthétiseurs à l’apothéose du tube planétaire « Birdland », de la tragédie d’un authentique génie de la basse, Jaco Pastorius, jusqu’au dernier duel des années quatre-vingt avec Miles Davis. Une aventure humaine, riche et tortueuse, digne des musiciens de légende.

 

Lorsque Wayne Shorter et Joe Zawinul décidèrent de s’associer, ils n’étaient pas nés de la dernière pluie. L’un s’était forgé une réputation chez les frères Adderley avant de prétendre mener une vraie carrière solo. L’autre était considéré, aux vues de prouesses en tant qu’instrumentiste et compositeur au sein des Jazz Messengers, comme l’un des héritiers prodiges de John Coltrane. Surtout, ils avaient participé aux expériences de Miles Davis jusqu’à son émancipation électrique. Une étape charnière où le jazz dévia irrémédiablement pour revendiquer sa place dans le pandémonium des musiques populaires. On pensa alors que ces enfants de Miles, comme les autres, contribueraient à perpétrer les visions d’un mentor. Ce ne fut pas le cas. Wayne Shorter et Joe Zawinul échafaudèrent un autre courant, inconnu, où se rencontrèrent les musiques ethniques, le rock et l’innovation technologique à travers ce qui demeure depuis sa création l’une des formations les plus célébrées que le jazz moderne ait connu : Weather Report.

 

L'auteur

 

Né en 1966 à Brest, Christophe Delbrouck est musicien et compositeur, leader du Nasal Retentive Orchestra. Journaliste et conférencier, il est l’auteur de nouvelles et de biographies musicales sur Frank Zappa, Carlos Santana et les Who.

 

Weather Report. Une histoire du jazz électrique, Christophe Delbrouck, collections Formes. 450 pages, 21 x 14,8 cm, novembre 2007, 23 euros.

 

Le Mot et le reste : catalogue - edition

La Boucherie Littéraire © 2008 Weather Report. Une histoire du jazz électrique - Le Mot et le reste - La Boucherie Littéraire - web design