La Boucherie Littéraire - Je vais mourir cette nuit - Cénomane - La Boucherie Littéraire


Raccourci :


Je vais mourir cette nuit

Je vais mourir cette nuit

Présentation de l'éditeur


Je me suis suicidé il y a seize ans.


C'est un laps de temps plus que suffisant pour que vous m'ayez oublié, Delmar, ou tout au moins pour que se soit estompée la précision de vos souvenirs. Avant toute chose j'aimerais me présenter convenablement, c'est pourquoi je vais vous demander de faire un effort, d'obliger votre esprit à surmonter l'ivresse - parce que vous êtes ivre, n'est ce pas?, ivre comme toujours- et de revenir vingt ans en arrière, jusqu'aux derniers jours de 1970, alors que vous étiez un jeune et brillant commissaire de police, le plus décoré de la ville et aussi le plus content de lui-même et de son inébranlable brutalité, le plus fier de ses succès, et même le préféré de la presse du cœur, qui plus d'une fois vous a élu comme l'idéal de séduction masculine, quoiqu'en ce (pli nu' concerne, votre propension à imiter les détectives du grand écran m'ait toujours semblé ridicule.


A cette époque on vous a affecté, pour notre plus grand malheur, le vôtre et le mien, sur le secteur oit j'exerçais mes activités...


Note de lecture d'Ivy L.


Le narrateur, un criminel, se confie à un policier de manière épistolaire, avant de se suicider, racontant ses activités et la vengeance qu'il a imaginée sur ce dernier. Ce roman policier est d’un machiavélique extraordinaire et superbement ficelé, de quoi donner la chair de poule de voir comment l’esprit humain peut être aussi tordu pour arriver à ses fins.

Fernando Marias reçoit le Prix Nadal en 2001 et est pour la première fois traduit en français.


La presse en parle


« Il est tout aussi virtuose que son narrateur. Il explore avec ingéniosité les frontières indicibles qui définissent -ou non- ce qu'est l'art, la littérature, l'humanité. Je vais mourir cette nuit est un roman dangereux : il se lit comme sous hypnose. »

 
Télérama, juillet 2007

L'auteur



Né en 1958, à Bilbao, Fernando Marias a étudié le cinéma à l'Université des Sciences de l'Information de Madrid et d'abord écrit des scénarios pour la télévision. Il a obtenu en 2001 le prestigieux prix Nadal pour son roman El niño de los coroneles. Publié en 1966 en Espagne, Je vais mourir cette nuit est le premier livre de l'auteur traduit en français.


Je vais mourir cette nuit, Fernando Marias, traduit de l'espagnol par Raoul Gomez, collection & littérature. 128 pages, 11,5 x 17,5 cm, mars 2007, 15 €

Cénomane : catalogue - edition

La Boucherie Littéraire © 2008 Je vais mourir cette nuit - Cénomane - La Boucherie Littéraire - web design